Google Panda : ce qu'il faut savoir

Picto principal 1
Google Panda : ce qu'il faut savoir
seo

Le SEO, de l’anglais Search Engine Optimization, signifie en français « optimisation pour les moteurs de recherche ». Ce terme regroupe l’ensemble des techniques à suivre pour correspondre aux attentes de Google et améliorer la position de son site, c’est-à-dire apparaître en haut des pages de résultats des moteurs de recherche.

Décliné en plusieurs sous-catégories (SEO mobile optimisé pour la navigation depuis un téléphone, SEO local pour géolocaliser une entreprise…), le SEO est loin d’être une science exacte. Les algorithmes de Google sont en réalité assez mystérieux et bien que des spécialistes du SEO partagent régulièrement leurs observations, chaque mise à jour (ou update) modifie plus ou moins le fonctionnement du référencement.

Par exemple, la naissance du filtre Google Panda aurait affecté environ 12% des résultats de recherche dans leur globalité. Cela peut sembler peu, mais rappelons que plus d’un milliard de recherches sont faites quotidiennement...

Nous vous expliquons dans cet article comment fonctionne l'algorithme de Google Panda, quelles peuvent être ses conséquences sur votre site et comment éviter les pénalités à long terme.

Qu'est-ce que « Google Panda » ?

« Panda », du nom de son ingénieur Navneet Panda, est un ensemble de filtres de l’algorithme de Google. Ces filtres sélectionnent les sites à mettre en avant et ceux à déclasser : ils agissent pour cela sur une large palette de critères, mais se concentrent essentiellement sur la qualité des contenus.

Google Panda est désormais entièrement intégré au cœur de l’algorithme principal de Google, ce qui signifie que mis à part des mises à jour importantes, ses effets sont moins visibles.

La première version, sortie le 24 février 2011, n’était disponible qu’aux Etats-Unis : il faudra attendre l’update du 12 août 2011 pour en faire l’expérience sur des recherches en français. Panda n’étant pas actif en continu, les sites ayant subi des pénalités ne peuvent voir leur visibilité s’améliorer qu’après une mise à jour.

Depuis son lancement, plusieurs mises à jour visent à perfectionner l’algorithme afin d’assurer des résultats toujours plus pertinents. L’objectif ? Rester le moteur de recherche numéro 1 et satisfaire les utilisateurs, s’assurant ainsi leur fidélité.

Certaines théories avancent que Google se sert de données d’extensions de type AdBlock pour déterminer si un site est indésirable. Cette technique a probablement déjà été utilisée par le géant du web pour détecter le spam, comme les clics frauduleux sur les annonces Google Ads ou Google Shopping.

Les conséquences globales de cet algorithme

Les conséquences globales de cet algorithme

Google Panda a eu un impact mondial sur les résultats de recherche. Évaluer les sites web selon plusieurs critères de qualité a donné un coup d’accélérateur au tri virtuel, et les sites mal rédigés ou suroptimisés ont dégringolé dans les résultats ou simplement disparu, presque immédiatement après le lancement du filtre.

De nombreux webmasters et référenceurs se sont cependant plaints auprès de Google après avoir été injustement touchés par certaines updates. Des sites de qualité proposant du contenu original ont perdu plusieurs dizaines de pourcent de visibilité alors que leurs concurrents à faible valeur ajoutée, suroptimisés ou voleurs de contenu, avaient gagné du positionnement.

Par ailleurs, il suffit de quelques pages semblant de trop faible qualité pour que l’ensemble du site perde sa place dans le SERP Search Engine Results Page, c’est-à-dire la page de résultats d’un moteur de recherche. Il serait possible de rattraper les dégâts en améliorant les pages en question, en les supprimant ou en plaçant des meta robots noindex par exemple, à condition de savoir les identifier… Tout en gardant à l’esprit que les sites de faible qualité sont automatiquement moins crawlés par Google.

Le (bon) contenu devenant peu à peu le critère majeur pour Google, les sites favorisés par ses algorithmes sont principalement ceux proposant du contenu unique à haute valeur ajoutée. Panda a donc pour mission de déclasser les « mauvais » sites, mais aussi de favoriser ceux qui lui semblent pertinents et de meilleure qualité.

En détectant les techniques de spam (notamment la duplication de contenu), Panda épure les résultats naturels et améliore leur qualité.

Des résultats de meilleure qualité

Les critères d'évaluation de Google Panda sont basés sur une réflexion humaine ; une liste de questions a été publiée par Google pour déterminer si un site est compatible avec leur filtre.

Globalement, si vous faites confiance à l’allure du site et au contenu présenté, que celui-ci est utile, pertinent, suffisamment long pour être exhaustif, bien rédigé et édité, vous n’avez aucune raison d’être sanctionné. De même, si la publicité n’est pas envahissante, si vous êtes prêt à confier votre santé ou vos codes de carte bleue au site en question et que rien ne dérange la navigation, vous ne pourrez que gagner en référencement.

Sachez par ailleurs que Panda est programmé pour faire la différence entre les articles répondant réellement aux besoins des internautes, et ceux écrits uniquement pour améliorer le référencement. L’expérience utilisateur (UX) est un élément essentiel de Google Panda et si vos visiteurs passent très peu de temps sur votre site et semblent systématiquement repartir déçus, vous subirez probablement des pénalités.

Les types de contenus touchés

Les types de contenus touchés

N’importe quel site peut se retrouver dans le viseur de Panda, mais certains sont voués à être désindexé :

  • Les fermes de contenu, qui produisent du contenu de très faible qualité à partir des mots-clés les plus populaires afin de générer des revenus publicitaires ;
  • Les sites sans valeur ajoutée, aux contenus pauvres et mal rédigés, rarement mis à jour et suroptimisés ;
  • Les comparateurs de prix ;
  • Les forums, souvent constitués de pages sans contenu ;
  • Les sites manquant d’autorité ou de fiabilité selon Google EAT (Expertise Authority and Trust).

Des pratiques sanctionnées

Des pratiques sanctionnées

De même que certaines pratiques interdites vous mèneront tout droit vers une pénalité :

  • Le scrapping, ou pillage de contenu, c’est-à-dire reprendre un texte mot pour mot et le publier sur son site sans l’accord de l’auteur ;
  • Le duplicate content, soit le contenu identique ou très similaire à un autre déjà existant. Pour le repérer, Google définit un contenu d’origine,  dit « canonique » , selon son antériorité et sa popularité : les autres seront déclassés ;
  • Le content spinning, ou la réécriture automatique de contenu existant : à l’aide d’un logiciel, on change certains mots ou expressions pour échapper aux filtres de contenu dupliqué ;
  • Le cloaking, qui consiste à publier un contenu destiné aux lecteurs et un autre destiné aux moteurs de recherche ;
  • La publicité trop intrusive, qui sature les pages et perd l’internaute.

L'Expérience utilisateur au coeur de Google Panda.

Il n'est pas rare d'entendre certaines personnes pester contre cette mise à jour.

Cependant, il est important de garder en tête que le SEO n'est utile que s'il s'imbrique dans une stratégie digitale globale.

Ramener du trafic à tous prix, en utilisant des techniques de référencement très "limites" impacte très souvent l'expérience des utilisateurs.

Plutôt que de pester contre cet algorithme, remercions-le de nous forcer à préserver nos marques ;)

Ce qu'il faut retenir sur Google Panda

Si Panda est un algorithme sévère capable de pénaliser un site entier, il existe avant tout pour faire le ménage et privilégier les meilleurs contenus.

Certaines astuces peuvent vous aider à rendre votre site plus clair et agréable. Pensez par exemple à compresser vos images pour optimiser leur temps de chargement, à proposer des articles bien mis en page pour une lecture confortable, ou encore à modifier vos url compliquées avec l’url rewriting.

Vous pouvez utiliser des techniques plus radicales comme le cocon sémantique pour renforcer votre maillage interne, voire passer par le SEA référencement payant et vous assurer une place dans le SERP Gardez néanmoins en tête que la manière la plus fiable et efficace de rester bien référencé est de poster régulièrement des contenus inédits et de qualité. Diversifiez également vos sources de trafic pour ne pas dépendre entièrement des updates de Google et subir les changements d’algorithme et autres mises à jour de plein fouet.

Autres Définitions

Articles qui pourraient vous intéresser

Intéressé.e ?
Écrivez-nous